LOCATIONS DE VACANCES: 4 CONSEILS POUR éVITER DE SE FAIRE ARNAQUER EN LIGNE

Des vacanciers se font régulièrement piéger par des fausses annonces sur les grandes plateformes de réservation. Tech&Co vous propose quelques conseils pour éviter de vous faire avoir.

L'été est là. Saison des vacances, mais aussi des arnaques aux locations saisonnières. La prudence est de mise quand vous réserverez votre villa en Provence, votre appartement en Corse, ou votre chambre d'hôtes en Italie. Même sur des sites aussi connus qu'Airbnb, Abritel ou Booking, les escroqueries sont de plus en plus nombreuses en cette période de l'année.

La preuve, le 3 juillet dernier, l'association UFC-Que Choisir a alerté les consommateurs concernant une arnaque qui se développe sur Booking.com. Le principe est toujours le même: des personnes ayant réservé un logement sur le site reçoivent un message de hackers ayant usurpé l'identité des établissements référencés sur la plateforme leur expliquant que leur paiement n'a pas abouti.

En cliquant sur le lien envoyé, la victime se retrouve sur le site officiel de Booking, qui l’invite à cliquer sur un nouveau lien, cette fois-ci frauduleux. Elle est alors poussée à renseigner ses coordonnées bancaires, à valider son paiement... et le piège se referme. Une fois l'opération validée, les escrocs empochent des centaines voire des milliers d'euros par victimes.

Pour éviter de tomber dans le piège de ces arnaques saisonnières, voici quelques conseils.

1 - Rester sur la plateforme

La première attitude à adopter pour éviter les arnaques est de réserver ses vacances via une plateforme sécurisée, et de ne jamais en sortir jusqu'à la fin de la réservation.

En effet, pour échapper aux radars des plateformes comme Aibrnb, les escrocs incitent souvent les consommateurs à échanger ou à payer par Whatsapp. Avec le risque, donc, que ces faux loueurs vous incitent à régler votre réservation via un virement ou un autre mode de paiement non sécurisé. Or, si on paye sans utiliser le système de paiement interne de la plateforme, la garantie est annulée.

Abritel conseille donc de "toujours réserver et payer en ligne via le service de paiement proposé par la plateforme" et de "se méfier des propriétaires qui inciteraient à communiquer en dehors de la plateforme ou à payer hors de la plateforme". De manière générale, toutes les demandes de paiement en dehors des plateformes sont à proscrire.

Si vous êtes confrontés à un tel comportement, vous pouvez toujours contacter directement les services clients des sites, qui vous aideront à repérer les arnaques.

2 - Se méfier des prix trop attractifs

Une villa au bord de l'eau pour 50 euros par jour à Nice... c'est sûrement trop beau pour être vrai. Pour se démarquer, les arnaqueurs présentent généralement des logements à des prix inférieurs à ceux du marché pour attirer les vacanciers.

Abritel recommande donc de se "méfier d’un prix trop beau pour être vrai dans des destinations très prisées en haute saison et réputées assez chères".

3 - Vérifier les avis de l'annonce

Les fausses annonces se font rapidement supprimer par les équipes de sécurité des sites. Le nombre d'avis et l'ancienneté de l'annonceur peuvent donc être de bons indicateurs pour détecter les arnaques.

Sur certaines plateformes comme Airbnb, avoir réservé et séjourné dans le logement est une condition préalable avant de pouvoir partager un commentaire. Le profil de ces utilisateurs est public et consultable sur le site.

4 - Miser sur les recherches inversées

Pour réaliser leurs fausses annonces, les faussaires utilisent régulièrement des images de véritables locations de vacances. Une recherche inversée des photos de l'offre permet facilement de vérifier si les clichés sont utilisés de façon suspecte sur d'autres sites qui n'ont aucun rapport avec des locations saisonnières.

Il suffit pour cela de soumettre au moteur de recherche les clichés - en cliquant sur l'icône représentant un appareil photo à droite de la zone de recherche - pour lui demander s’il l’a déjà vu ailleurs.

Si vous trouvez les photos sur d'autres sites, il se peut que le propriétaire du logement propose son bien sur plusieurs plateformes pour multiplier les locataires potentiels. Dans ce cas, vérifiez bien si les coordonnées sont les mêmes d'une annonce à une autre.

2024-07-09T15:58:22Z dg43tfdfdgfd